0

Nouvelles preuves en faveur de la Kinésithérapie pour le traitement du conflit de hanche

Hoit G, Whelan DB, Dwyer T, et al. Physiotherapy as an Initial Treatment Option for Femoroacetabular Impingement: A Systematic Review of the Literature and Meta-analysis of 5 Randomized Controlled Trials. Am J Sports Med. 2019 Nov 27:363546519882668. doi: 10.1177/0363546519882668. (Systematic review)

Une revue systématique a été réalisée sur les bases de données PubMed, EMBASE et Cochrane Library en utilisant «impact fémoroacétabulaire OU douleur à la hanche» et «physiothérapie OU prise en charge non opératoire» et leurs synonymes comme termes de recherche.
Des thèmes de traitement centraux ont été identifiés dans tous les protocoles et des analyses groupées ont été menées pour évaluer les différences dans les mesures des résultats déclarés par les patients à travers ces thèmes. Une méta-analyse est réalisée pour évaluer les effets.

RÉSULTATS:
5 essais contrôlés randomisés ont répondu aux critères d’inclusion avec au total 124 patients inclus.
L’analyse statistique montre une amélioration des résultats dans les groupes de traitement par rapport aux témoins (absence de renforcement, modalités passives et soins non supervisés par un kiné).

CONCLUSION: Les programmes de physiothérapie supervisés axés sur le renforcement sont plus efficaces que les programmes non supervisés, passifs. Des études futures avec un suivi à plus long terme et des mesures de résultats spécifiques validées sur le conflit fémoro-acétabulaire sont nécessaires pour déterminer les facteurs pronostiques de réussite des soins non opératoires ainsi que pour déterminer le profil de patient idéal et le protocole de réadaptation structuré.

Commentaire AK :
L’identification des profils doit tenir compte de l’évolution de cette pathologie dans le temps. L’intervention en kinésithérapie ne peut être valable dans que la précocité, une fois les processus arthrosiques enclenchés, il est fort peu probable d’avoir des résultats satisfaisants, seule la chirurgie peut alors apporter une contribution favorable à la résolution du problème. Cela implique donc un repérage précoce de ce problème, l’épidémiologie, les symptômes et les tests de dépistage sont donc à connaitre pour pouvoir justifier d’une prise en charge précoce.

POUR AVOIR ACCES AUX BILANS, TESTS DE DEPISTAGE ET AUX PROGRAMMES REEDUCATIFS :
Accéder à la ressource en ligne : physiopathologie, diagnostic, bilan, tests, rééducation :

https://www.actukine-crc.com/course?courseid=le-conflit-de-hanche

piettep

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *